Notre travail en Afrique
patient_01

QUELQUES FAITS SUR HOSPICE AFRICA UGANDA COMPLEXE: août 2014 Ramener la paix à la souffrance en Afrique, en fournissant et en facilitant les soins palliatifs abordables et accessibles en Ouganda et d'autres pays africains

HOSPICE AFRICA UGANDA (HAU) est le modèle Hospice pour HOSPICE AFRIQUE. Hospice Africa Uganda est fondé en 1992 et enregistré dans le Royaume Uni en 1993. Sa mission est à ramener la paix à la souffrance en Afrique en fournissant et en facilitant les soins palliatifs abordables et accessibles en Ouganda et d’autres pays africains. HAU est fondé en 1993. Moins de 5% des patients atteints de cancer ont accès à la chimiothérapie ou à la radiothérapie. PC a été étendus au VIH / sida en 1994, la mission objective devait être atteinte grâce à un modèle abordable et culturellement acceptable. Ouganda a été choisi comme modèle pour l'Afrique, et est ainsi devenu le quatrième pays à commencer les soins palliatifs en Afrique sub-saharienne
Toutefois, elle a été la première à commencer avec une vision pour l'ensemble de l'Afrique. A cette époque, les soins palliatifs ont été pratiqués au Zimbabwe (1979), S Afrique (1980) et Nairobi Hospice, (1990). HAU a été enregistrée en Ouganda en tant qu'ONG N°. 1064 en 1994. Depuis 1998 elle intègre Mobile Hospice Mbarara et Little Hospice Hoïma. HAU complexe incorpore la clinique, l'éducation et des programmes internationaux ; aspects de son travail, qui se reflète dans les trois sites. Nous ne pouvons pas exister sans l'autre.

Photo Album
patient_02 building hands machine documents
drip patient t-shirt thumb_up patient_02
I. Le Service
document_stack

Le 23 septembre 1993, HAU  a démarré un service pour des patients et leur famille
HAU s'occupe de patients atteints du cancer et/ou du VIH / SIDA en apportant les méthodes modernes pour contrôler la douleur et des symptômes. Elle conseille et apporte un soutien spirituel pour le patient et sa famille, principalement dans leurs propres maisons et dans les hôpitaux. Jusqu'à 50% de nos patients atteints de cancer avons aussi le sida.



1. Source de Patients:

La plupart des patients en Afrique et au-delà  préfèrent rester à domicile. Lorsqu’ils sont très malade, nous encourageons à soulager leurs familles le plus vite que possible.
Depuis 1993 nous avons géré la majorité de nos patients dans leur propre maison, en utilisant les méthodes modernes de contrôle de la douleur et des symptômes
Jusqu’à 2003, la majorité des patients sont référencés à l’hôpital mais depuis ils viennent plus de la communauté.
Maintenant les bénévoles de la commune, ont référencé des patients, qui ont besoin des soins, dans leur village. Beaucoup entre eux n’ont jamais vu un professionnel de soins de la santé.
57% des personnes en Uganda n’ont pas accès aux aides médicaux, mais maintenant ils ont accès aux soins palliatifs grâce aux bénévoles de leur communauté.

2. Le Coût et la contribution :

Nous demandons nos patients à payer 5000 CFA, désormais le coût d’une semaine de soins est de 86200 CFA , indépendant de nombre de visites et des médicaments. Environ un tiers des patients ont des moyens de payer. Ceux qui n’ont pas des moyens, seront assistés. (60%)
Nous visitons nos patients et leurs familles à la maison, en les soutenant avec contrôle de la douleur et des symptômes et de conseils. Ce coût comprend le transport et le personnel spécialement formé

2014 montant équivalent à: US$ 34, Euros 26 or £21 par patient par semaine.
3. Trois hospices:

Nous avons trois Hospices en Ouganda. Chaque été commencé pour une raison différente. Les trois Hospices relèvent de l'organisation faîtière basée à Makindye à Kampala. En janvier 1998, mobile Hospice Mbarara (MHM) a commencé à fournir un service de modèle pour les communautés à Mbarara et un centre de formation pour la deuxième école de médecine de l'Université de Mbarara de la science et de la technologie (MUST)

En Juin 1998, Little Hospice Hoima (LHH) a été introduite dans un front de boutique dans un quartier très pauvre de l'Ouganda pour démontrer comment Hospice peut être commencé avec peu de ressources,

4. Le soin aux patient:
Les soins palliatifs exigent beaucoup de temps car beaucoup de temps est nécessaire pour faire des relations. Nous estimons qu'un autre 20 000 patients peuvent être pris en charge par ceux que nous avons formé et qui travaillent dans les établissements de santé et d'autres Hospices en Ouganda. Cependant, les soins palliatifs n’atteindrent même pas 10% des personnes qui sont dans le besoin en Ouganda.
5. Répandre la prise en charge:
Les professionnels que nous avons formés au HAU travaillent maintenant dans 82 de nos 112 districts. Ils sont suivis et donnent des formations complémentaires en collaboration avec l'Association des soins palliatifs de l'Ouganda (PCAU. Travaillant avec nos propres équipes de Hoima, Kampala, Mbarara, cinq autres Hospices indépendantes et des équipes de district sont des bénévoles de la communauté qui aident aux soins de patients ainsi à l'identification de ceux qui ont besoin de notre attention lorsqu’ils sont gravement malade ou en fin de vie. Nous visons à former des bénévoles dans tout le pays. Ils travaillent en étroite collaboration avec ceux que nous avons formés et qui travaillent dans les districts. Actuellement, tous les trois Hospices travaillent avec MS.

II. Les programmes d'enseignement avec IHPCA:

Le Département de l'éducation a été reconnu par le Conseil national de l'enseignement supérieur comme un Institut Supérieur en 2009, maintenant appelé "Institut de soins palliatifs et les soins palliatifs en Afrique" (IHPCA). Nous avons un large éventail de programmes de formation allant de bénévoles de la communauté pour les travailleurs professionnels de la santé avec un diplôme en soins palliatifs pour l'Afrique. Pour apporter cette forme de soins à tous dans le besoin en Ouganda, il est essentiel que les soins palliatifs soit introduit à tous les professionnels de la santé ainsi que pour la communauté.

L’enseignement a commencé avec le service clinique en 1993 Les principales cibles étaient les étudiants de premier cycle en médecine et en soins infirmiers et professionnels de la santé déjà en pratique. Cours de courte durée de base ont été engagées et ajoutés au fil des ans. Ceux-ci comprennent des cours allant de 3 jours à 7 pour: les professionnels de la santé, professionnels paramédicaux, les soignants, les bénévoles communautaires, des chefs spirituels, les guérisseurs traditionnels, initiation à l'orientation à la fin de vie et de la formation des formateurs (TOT).
2012 a introduit les «prescripteurs rapides"
une cours pendant que nous formons les agents cliniques en soins palliatifs et de la prescription de la morphine. Aujourd'hui, ces programmes sont dirigés et partagés entre les départements de l'éducation de chacun des trois sites.

Cours de longue durée (9 mois) ont été entamées en 2003 Ce sont des « 9 mois diplôme résidentiel de Clinique de Soins Palliatifs » (CPCD), conférée par IHPCA, qui équipe les infirmières et les cliniciens à fournir des soins palliatifs spécialisés et à prescrire de la morphine. 131 personnes ont terminé avec succès ce cours depuis 2004, et ont reçu un diplôme, le troisième diplôme de CPCD a été réalisée en février 2014 L'Ouganda est le premier pays à augmenter les prescripteurs pour ceux qui ont des besoins de cette façon. Ouganda et d'autres pays africains ont très peu de médecins, qui sont les seuls prescripteurs dans d'autres pays.
Le degré en soins palliatifs (enseignement à distance) est élaboré et offert par IHPCA, au HAU et conféré par l'Université de Makerere. La première année peut être complétée par un diplôme et ceux qui ont soit ce diplôme en soins palliatifs ou avoir réussi le CPCD, peut entrer dans la deuxième année de degré.
Le programme de grade de baccalauréat a débuté en juillet 2010 Le troisième baccalauréat en soins palliatifs pour l'Afrique sera remis en janvier 2015, ce dote nos collègues de l'Afrique avec des connaissances spécialisées, l'expérience et le statut.

Depuis 2006, nous avons organisé un programme de 9 semaines, pour des tuteurs dans les écoles de santé à travers l'Ouganda. Ainsi la formation dans les programmes de premier cycle peut être étendue à tous les professionnels de la santé de l'avenir.

Hospice Ouganda a des séances d'enseignement pour les médecins de premier cycle et de troisième cycle à l'Université de Makerere, depuis 1993 et à l'École de médecine de Mbarara (MUST), depuis 1998. La médecine palliative fait maintenant partie des programmes d'études et d'examen. En octobre 2008, la première unité de soins palliatifs a été développée dans le cadre de médecine interne à l'Université de Makerere. La mission est l'éducation, des services cliniques et de la recherche.

III. Programmes internationaux en Afrique:

Depuis 2000, nous avons travaillé avec d'autres pays africains, suite à notre mission de création. Le modèle (HAU) est maintenant en place Ainsi la vision fondatrice et le "troisième objectif" de HAU sont projetés grâce à nos programmes internationaux. En commençant par la formation pour la Tanzanie en 2000, nous avons visité d'autres pays introduisant de la morphine orale abordable et la formation des initiatives nouvelles sur le terrain. Grâce au plaidoyer de 10 pays, et plus tard en visitant les services de ces pays, Hospice Africa au Royaume-Uni et Hospice Afrique en France, ont soutenu financièrement, onze de ces initiatives dans huit pays et deux dans les pays francophones. Le programme d'initiateurs est exécuté à partir des programmes internationaux et à ce jour, 128 des pays anglophones et 60
pays francophones ont participé à cette formation de 5 semaines. Les équipes d'Ouganda ont visité et travaillé à côté de nouvelles équipes, tout en apprenant leurs besoins culturels et économiques et ont aidé à établir des normes et la formation sur place.
Les pays où nous travaillons actuellement sont le Nigeria, le Cameroun, la Sierra Leone, le Congo Kinshasa, Côte d'Ivoire, le Sénégal (par Hospice Afrique France), le Malawi, le Soudan, le Rwanda, le Togo et l'Ethiopie. Les programmes de formation ont été lancés dans certains pays et d'autres viennent à la formation des initiateurs en Ouganda pour voir comment les soins palliatifs peuvent fonctionner dans les pays africains, dans les conditions culturelles et économiques d'aujourd'hui.
D'autres pays envoient leurs dirigeants de soins palliatifs pour le programme d'études et sont suivis dans le pays par des programmes internationaux, l'Institut de l'Hospice et soins palliatifs en Afrique (IHPCA) à HAU et l'APCA (Association Africaine des Soins Palliatifs).

IV. Hébergement HAU (Makindye)
Nous avons 15 chambres d'hébergement pour les personnes d'autres pays africains en formation. Autres professionnels de la santé de l'Ouganda et les étudiants étrangers utilisent également cette installation. Toutefois, en raison de l'espace limité, beaucoup de nos participants au cours doivent être logés dans des hôtels locaux abordables.

V. Le soutient financier

À compter de 1993, avec un financement suffisant pour 3 membres de l'équipe pendant 3 mois, le budget était £ 24 000 livres. Le budget est maintenant pour les trois Hospices avec 112 équipes augmenté de 1,1 M £ (1,3 M d'euros, soit 2 M $ US) par an. Pendant ce temps les patients sur le programme ont augmenté de 30 à 1762.
Hospice Ouganda dépend entièrement de la bonne volonté des donateurs. Au Royaume-Uni, le soutien provient de deux magasins de charité (Liverpool et Ainsdale) et en France à partir d'une boutique de charité en Bretagne, tout géré par des bénévoles.

Les principaux donateurs nous ont soutenu y compris Irish Aid (18 ans) et l'USAID (8 ans) Hospice Africa est inscrit au Royaume-Uni Irlande Etats-Unis et en France. En raison de la récession récente et forte inflation nous sommes maintenant dans un plus grand besoin et nous sommes reconnaissants pour tout le soutien d'étendre ce service à tous ceux qui souffrent en Afrique.
           
Soutient en Ouganda

Hospice Ouganda est une ONG enregistrée en Ouganda. Le ministère de la Santé a soutenu Hospice et encouragé cette forme de soins à s'étendre aux plus pauvres des peuples depuis notre première arrivée en 1993, Nous avons un conseil d'administration dévoué qui se réunissent tous les trois mois et chaque fois que nécessaire. De nombreux bénévoles soutiennent le travail de façon désintéressée, notamment l'amélioration de la qualité de vie de nos patients. Les Eglises, Hôpital Nsambya et plusieurs entreprises et organismes en Ouganda nous ont aidé

Si Hospice Ouganda appartient à l'Ouganda nous avons besoin de donneurs réguliers et sympathisants en Ouganda. Nous visons que des frais d’exploitation  va augmenter d'au moins 10% en Ouganda. Nous avons besoin les entreprises et les sociétés d’inclure nos besoins, pour garantir des soins à nos patients et leurs familles, dans le cadre de leur responsabilité sociale.


Si vous vivez en Ouganda, s'il vous plaît soutenez nos fonctions de collecte de fonds ; les ventes mensuelles, la marche de charité et le dîner annuel pour la collecte de fonds. Articles pour vendre à la Charity Shop (sur site), y compris le contenu de votre garde-robe sont les bienvenus. Les dons d'objets appropriés à la vente sont aussi les bienvenus.
Si vous habitez ailleurs des donations peuvent être faites à https://mydonate.bt.com/charities/hospiceafrica

VI. Pour contacter Hospice
Pour continuer ce travail nécessaire, nous avons besoin de vos prières, de votre soutient financier et de vos actions bénévoles. Pour ceux intéressés, rendez-nous visite à Hospice « Nyumba Yemirembe Mu Uganda » situé sur la parcelle 130 rue de Makindye, Kampala ou à Mobile Hospice Mbarara, rue du Fort Portal, première rue à droite (voir panneau), premier lieu à droite ou à Little Hospice Hoima, rue de la colline Kijungu dans la ville de Hoima.

english_version french_version